Storm Thorgerson

(livré en 72 heures)


Storm Thorgerson  28 fevrier 1944 - le 18 avril 2013 

« Je veux représenter la musique », affirmait Storm Thorgerson avec conviction. Il aura consacré sa vie à cette devise, depuis la fondation du collectif de graphisme Hipgnosis avec son complice Aubrey Powell en 1968, jusqu’au jour de sa disparition le 18 avril 2013 à l’âge de 69 ans.

"Nous nous sommes connus jeune. On se retrouvait à Sheep's Green, un endroit au bord de la rivière à Cambridge, et Storm était toujours là àdiscuter, à faire le plus de bruit, débordant d'idées et débordant d'enthousiasme. Rien n'a jamais vraiment changé. Il a été une force permanente dans ma vie, à la fois dans le travail et dans la vie privée, une épaule réconfortante et un ami formidable. Les artworks qu'il a créés pour Pink Floyd de 1968 à nos jours sont indissociables de notre travail. Il va me manquer." DAVID GILMOUR

 Pour réaliser les pochettes de disque des plus grands groupes de l’histoire du rock (Pink Floyd bien sur, mais aussi Led Zeppelin, Peter Gabriel, Genesis, Black Sabbath ou plus récemment Muse), Storm Thorgerson était prêt à tout : Déplacer 700 lits d’hôpitaux sur une plage du Devon (pour l’album des Pink Floyd « A Momentary Lapse Of Reason »), ou utiliser naïvement la photo d’une vache dans un champ (« Atom Heart Mother »). Il incarnait le génie sous toutes ces formes, sa technique époustouflante servant souvent une créativité onirique. Mise en scène sophistiquée ou forme géométrique sur fond noir, ses images parlaient à notre inconscient. Et le temps lui a donné raison : Non seulement certaines de ses pochettes demeurent des références plusieurs décennies après leurs conceptions, mais les messages subliminaux qu’il y insufflaient s’avèrent toujours d’actualité.


Storm Thorgerson dénonce les dérives sécuritaires de nos sociétés capitalistes, puis s’insurge contre l’exploitation de l’homme par l’homme qui raméne l’humanité tout entière à l’état d’Animals. Les critiques d’art relèvent parfois chez lui l’influence de Dali ou de Magritte,  mais lorsqu’on l’interrogeait sur sa méthode, Storm Thorgerson prétendait qu’il se laissait simplement guider par la musique pour trouver l’inspiration.

Cet artiste unique, profondément avant-gardiste et d’une générosité sans limite, aura inscrit son propre nom dans l’histoire du rock n’ roll. Comme le qualifiait le très noble quotidien anglais The Guardian, il était tout simplement « the world's greatest record sleeve designer ». Et bien plus que cela encore.